Égalité des chances

ADS au forum des associations et du bénévolat de Bourg la Reine : 4 septembre 2021

Une journée fertile en rencontres

Pour la première fois, se tenait à Bourg-la-Reine, simultanément le forum des associations et les rencontres du bénévolat. C’est donc dans une ambiance animée, rythmée par les démonstrations sportives,  que nous avons échangé avec les réginaburgiens venus sur notre stand. 

stand ADS au forum associations BLRUne journée riche de belles rencontres avec plusieurs personnes motivées pour s’engager dans une action bénévole.

L’un a déjà commencé en se joignant à l’équipe d’aide aux collégiens du Huda Aurore, et deux autres à Auxilia pour l’accompagnement à l’emploi et  l’aide aux devoirs !   

Nous avons aussi été heureux de revoir les autres associations et reprendre le cours de nos projets communs. Nul doute que ce forum fera germer de nouvelles idées et projets !

Un grand merci à tous les bénévoles d’ADS qui se sont relayés toute la journée sur le stand pour présenter nos valeurs et la diversité de nos actions à nos visiteurs.

Stage d’engagement citoyen à l’ADS : Juin-Juillet 2021

Témoignage de mon stage d’engagement citoyen

Etudiante en école d’ingénieurs à l’EPF Troyes, j’ai effectué durant six semaines, pendant les mois de juin et juillet, un stage Engagement Citoyen au sein de l’ADS. Le programme de ce stage était d’assurer d’une part une mission de soutien auprès d’enfants et d’adolescents comme une bénévole lambda de l’Association, et d’autre part  de réaliser une enquête téléphonique auprès des adhérents de l’association avec une synthèse de toutes les réponses. Les actions de soutien que j’ai effectuées étaient principalement avec des enfants-ados car c’était le public avec qui j’étais le plus à l’aise.

Tout d’abord, je suis beaucoup allée au HUDA (Aurore) pour faire des ateliers avec les enfants qui y vivent. Nous nous installions dans une grande salle d’activités très lumineuse et agréable où nous faisions principalement des jeux de société et de la lecture. Il nous est arrivé aussi de préparer des projets plus ambitieux comme lors du 14 juillet où tous les enfants étaient déguisés avec des dons récupérés. Lorsque les enfants avaient encore école, Clarisse et moi faisions aussi de l’aide aux devoirs. J’ai adoré aller au HUDA, les enfants sont très gentils et je sens qu’ils sont vraiment contents quand il y a des bénévoles.

Toujours avec Clarisse et Sophie, une autre bénévole d’ADS, mais également avec quelques personnes accueillies au HUDA, nous avons aussi trié et rangé, et donc rendu plus accessible, le contenu de plusieurs sacs de vêtements recueillis auprès de différents donateurs.  J’ai eu la satisfaction d’apprendre quelques jours plus tard, qu’un des hébergés a pu choisir des vêtements pour ses entretiens d’embauche.

J’ai pu également participer à trois sorties culturelles organisées par Clarisse à l’intention d’hommes adultes hébergés au Huda Aurore : une à l’Arc de Triomphe avec un passage aux jardins du Trocadéro, une autre au musée des Arts et Métiers et une dernière au Jardin des Plantes et la galerie de l’Exposition. Ces sorties ont permis d’allier culture et pratique du français; j’ai pu beaucoup échanger, ils se sont montrés très curieux notamment vis à vis de mes études tout en me racontant leur histoire et leur quotidien au centre.  Enfin, pour moi, le plaisir de monter pour la première fois en haut de l’Arc de Triomphe.

 Je suis allée aussi dans un autre centre partenaire de l’ADS, le CHU-Auxilia, où j’ai effectué, avec deux bénévoles Clarisse et Anaëlle, un atelier pour les enfants comportant une partie jeux de société et peinture. C’était un moment très convivial et sympa, même si les enfants qui sont venus étaient beaucoup moins nombreux que prévu.

Ensuite, j’ai effectué un certain nombre d’heures de soutien scolaire pour 4 enfants/jeunes. J’ai aidé au CHRS-Auxilia une petite fille passant à l’école primaire et au centre de la MECS à Chevilly Larue, j’ai assuré des cours de maths à une jeune fille passant le brevet, ainsi que des cours de français pour autres deux jeunes. Ces différentes missions de soutien scolaire m’ont apportées une réelle satisfaction, une satisfaction témoignée par les jeunes aidés, mais également celle de me sentir utile.

En plus des actions que j’ai pu effectuer, j’ai assisté à certaines activités d’ADS et rencontré des acteurs de la vie locale de Bourg-la-Reine. En effet, j’ai assisté à la soirée poésie de l’artiste H3LLY, qui exposait aussi des tableaux au Crédit Mutuel ainsi qu’à un atelier sur “les arnaques et dangers sur smartphone” destiné aux personnes du HUDA Aurore et animé par Yuri, un jeune de l’EPF avec Arnaud de l’ADS. J’ai beaucoup aimé ces deux activités, l’une étant plus artistique et contemplative et l’autre très instructive et utile. En effet, Yuri, qui intervenait pour l’atelier smartphone, a su intéresser son public tout en s’adaptant à lui en parlant à la fois en français et en anglais et en proposant des ateliers pratiques à la fin de sa présentation.

Pour finir, j’ai pu découvrir la maison France Services de Bourg-la-Reine en assistant à une réunion, ne connaissant pas du tout la structure avant, j’ai appris plein de choses sur les actions qu’ils proposent.

Grâce à l’enquête réalisée et les différentes missions, ce stage m’a permis de découvrir un univers que je connaissais trop peu, l’univers des multiples structures sociales locales ainsi que le travail, la générosité et la détermination des nombreux bénévoles que j’ai pu côtoyer et interroger. L’engagement de toutes les personnes avec qui j’ai pu collaborer et leur motivation est très inspirante. Je connais maintenant mieux l’association elle-même et son fonctionnement, ce qui pourra m’être utile dans le futur. De plus, j’ai été très bien accueillie, que ce soit dans l’association en elle-même ou chez les partenaires par les bénéficiaires. Je pense qu’il serait bien que les stages comme celui-ci soient généralisés pour qu’un maximum de jeunes puissent voir la réalité de ce que vivent les différents publics que j’ai côtoyé dans ces structures.

Disparition de Claudine Hermann, une femme exceptionnelle, juillet 2021

Claudine Hermann, une scientifique engagée, grande combattante de la cause des femmes

Claudine Herrmann est décédée le 17 juillet 2021 à l’âge de 75 ans après avoir combattu de longs mois contre le cancer. Ancienne élève de l’école normale supérieure de jeunes filles, agrégée  et docteure en physique, Claudine a été la première femme nommée professeure à l’Ecole Polytechnique en 1992. Très rapidement, elle se sensibilise au déficit de femmes dans les sciences. Son engagement va se traduire tout d’abord  par des études et rapports sur la présence des femmes dans les études et carrières scientifiques qui achèveront de la convaincre de la nécessité d’agir pour les promouvoir.

En 2000, elle co-fonde  l’association Femmes et Sciences aux cotés d’Huguette Delavault, Françoise Cyrot-Lackman, Francoise Gaspard, Colette Kreder et l’association Femmes et Mathématiques. Elle en sera la première présidente et en deviendra présidente d’honneur. Son action institutionnelle va s’étendre  à l’Union européenne en participant entre autres à la création de l’European Platform of Women scientists (EPWS) en 2005, qui regroupe actuellement 15 000 femmes scientifiques et une centaine d’associations. D’abord vice présidente de 2009 à 2017, elle en sera présidente de 2017 à 2021.

Son engagement était total aussi bien auprès des  instances politiques les plus élevées qu’auprès des  collégiennes et lycéennes qu’elle  allait sur place encourager  à s’engager dans les études scientifiques. En 2016, elle était intervenue pour la groupe Egalité Femmes Hommes d’ADS en participant à la soirée «Dépassons les préjugés– Filles ou garçons osons tous les métiers ».

Claudine était exceptionnelle, grande combattante de la cause des femmes, loyale avec ses partenaires, fidèle en amitié, simple et empathique, active jusqu’au bout de sa vie. C’était une chance immense d’œuvrer à ses côtés, elle nous manquera.

Nouvelles estivales d’ADS : Juillet-Août 2021

Envie d’apporter votre aide pendant l’été ?

Pour vous consoler d’avoir renoncé, pour cause de Covid, à vos vacances aux Seychelles, l’ADS vous a préparé un petit programme estival pour lequel certificats de vaccination, quarantaines et provisions de masques ne seront pas toujours exigés.

Des expos …

La saison s’est déjà ouverte avec la soirée du 25 juin, organisée dans le salon Dalpayrat de la Villa Saint Cyr, à l’occasion du décrochage de l’exposition de H3IIIy, artiste engagée notamment sur l’égalité Femmes-Hommes. L’artiste et Philippe Tariel ont lu les poèmes illustrant les peintures à l’attention des 45 invités heureux de se retrouver enfin en chair et en os après 266 jours de rencontres virtuelles.

A cette occasion, nous avons pu faire connaissance avec Léa Corcos, jeune artiste peintre qui, en présentant ses œuvres dès le 3 juillet au Crédit Mutuel, réalisera sa première exposition. ADS a remercié les deux adhérentes qui nous ont fait connaître ces artistes, l’occasion de rappeler que tout adhérent souhaitant présenter et parrainer un artiste pour une prochaine exposition, peintures, dessins ou photographies, sera bienvenu.

Par ailleurs, l’exposition photo-poésie « Allô », de Thierry le Fouillé et les Rencontres Poétiques de Bourg-la-Reine, présentée récemment sur les murs du Crédit Mutuel, rejoindra la galerie des Colonnes dès le 6 juillet.

Des sorties et des ateliers…

Plusieurs sorties pour un groupe hébergé au Huda Aurore sont programmées au cours de l’été :  Sortie à Paris mardi 29 juin 2021 Montée à l’Arc de Triomphe et promenade au Trocadéro avec les bénévoles Clarisse et Caroline et, Sortie à Paris mercredi 7 juillet 2021  visite du Musée des Arts et métiers avec Clarisse et Sophie.

Une sortie au Château de Versailles est également envisagée, dans l’attente de bénévoles pour organiser et accompagner des visites … Avis aux amateurs !

Les enfants et adolescents ne seront pas oubliés avec, le 13 juillet, des ateliers pour enfants de 4 à 13 ans du CHU Auxilia.  L’ADS accueillerait volontiers des bénévoles pour animer ces ateliers du 13 juillet, et au fil de l’été, proposer des ateliers de loisirs, de lecture, des jeux de société, des sorties … pour les enfants et les adultes du Huda et du CHRS qui ne partent pas en vacances.

Du soutien scolaire…

Nous attendons aussi des bénévoles pour aider les enfants et collégiens du SAFP et du HUDA Aurore à préparer au mieux leur rentrée scolaire avec quelques séances de révision dans différentes matières, en particulier la dernière semaine d’août.

Même pour quelques heures de bénévolat, votre aide sera toujours appréciée !

Des actions au sein de l’association…

En interne, les groupes thématiques Molière, Eurêka et EFH, font une dernière réunion avant les vacances, pour un bilan des actions menées et la préparation de la rentrée qui verra sans doute la création d’un nouveau groupe, constitué pour aider les gens un peu démunis dans leurs différentes démarches administratives.

Une enquête pour recueillir les avis sur l’ADS et propositions des adhérents est en cours avec Caroline et donnera à la rentrée, nous l’espérons, de bonnes pistes pour améliorer notre fonctionnement, notre communication et notre champ d’activités. 

L’ADS reste donc dynamique et solidaire au cours de l’été, en attendant, début septembre, nos rencontres habituelles : le 4 septembre le forum des associations, la publication du prochain ADS info qui rendra compte des différentes activités estivales et surtout le samedi 11 septembre, le traditionnel pique-nique des adhérents.

Bon été solidaire à toutes et tous et merci pour votre engagement !

Auxilia – retour d’expérience, Mai 2021

ADS, un couteau suisse

Karen Torres, ayant quitté récemment son poste de chef de service au CHRS Auxilia, a bien voulu, à notre invitation, évoquer quelques souvenirs du partenariat entre le CHRS et ADS

portrait de Karen, responsable d'AuxiliaLorsque je suis arrivée à Auxilia pour ma prise de fonction, Vinciane, éducatrice, m’a fait un rapport très positif des relations qu’Auxilia entretenait avec les responsables et bénévoles d’ADS. Je me suis rapidement rendu compte de l’importance que cette association avait prise dans le quotidien d’Auxilia grâce à l’organisation de différentes activités, individuelles ou collectives, favorisant la réinsertion sociale de la vingtaine de résidentes hébergées actuellement 

Dans la petite vidéo présentant certaines de ces activités, j’ai employé le terme de « couteau suisse » pour qualifier la nature de cette aide. En effet, j’ai le sentiment qu’on pouvait toujours trouver auprès d’ADS, une ou plusieurs solutions pour répondre à un besoin, de quelque nature qu’il soit.
De plus, ce qui est très encourageant et même bluffant, peu importe notre besoin, la réponse commençait toujours par « nous allons chercher un bénévole » ou « je pense à quelque chose », avant même d’en étudier la réalisation.

Le succès de ce partenariat, selon moi, repose sur le fait qu’avec le temps s’est tissée une confiance réciproque totale.
Nous ne pouvions pas tout faire mais nous pouvions au moins tout se dire, tout envisager sans crainte d’un refus ou d’un échec. Toute nouvelle idée d’activité, collective ou individuelle, que ça soit une demande d’Auxilia ou une proposition d’ADS, était toujours discutée.

Cette relation, et les échanges constants d’Auxilia avec la responsable des bénévoles, a permis de n’avoir jamais le moindre problème sur le rôle respectif des bénévoles de l’ADS et des éducateurs et éducatrices d’Auxilia

Il m’est arrivé de vivre dans d’autres institutions des malentendus désagréables quand les éducateurs considéraient que les bénévoles outrepassaient leur rôle, parfois en toute bonne foi, en particulier quand ils recherchaient sans prudence à rentrer dans la vie personnelle des personnes aidées. Je n’ai pas le souvenir d’un tel problème avec les bénévoles de l’ADS.

Ce respect mutuel du rôle de chacun, cette complémentarité, était largement dû à la très grande et rapide faculté d’adaptation des bénévoles de l’ADS aux besoins spécifiques des résidentes. Il est arrivé que, à la suite d’un échange entre une éducatrice et une bénévole, l’activité collective suivie par une résidente se transforme, pour elle, en activité individuelle. 

Ce partenariat a non seulement bénéficié aux résidentes, mais également aux éducatrices ou éducateurs et plus généralement aux responsables d’Auxilia qui ont pu ainsi se consacrer plus régulièrement à leurs missions premières : assurer les contraintes administratives diverses avec les organismes de tutelle et surtout assurer le suivi de la vie quotidienne des résidentes

En outre, le regard et le contact avec des personnes extérieures aux métiers du social et riches de leurs expériences professionnelles et personnelles apporte sans aucun doute une ouverture et une réflexion différentes qui permettent aux travailleurs sociaux d’enrichir leurs connaissances des résidentes.

Cette capacité à comprendre qu’en soutenant telle ou telle activité, individuelle ou collective, les bénévoles soutenaient en fait toute l’activité d’Auxilia a été particulièrement appréciée. 

On peut dire que le partenariat avec ADS est aujourd’hui indispensable pour Auxilia.

Je n’ai qu’un petit regret après avoir quitté Auxilia, celui de ne pas avoir pu mettre sur pied une véritable salle informatique dans les locaux, une salle qui aurait pu servir aussi bien aux éducatrices qu’aux résidentes, où on aurait pu faire du soutien collectif ou individuel à l’apprentissage des outils numériques, mais aussi du soutien à la rédaction de CV pour des recherches d’emploi, des lettres de motivation, etc…
Mais il n’est peut-être pas trop tard……

Vidéo de l’ADS, Mai 2021

Les coulisses d’un tournage

Comment et par qui cette proposition a-t-elle été avancée ? Nul ne s’en souvient, ce devait être à une époque très lointaine, sans doute en mai 2020, car cette réunion du conseil d’administration nous réunissait autour d’une table, masqués quand même.

Cherchant des idées pour mieux faire connaître objectifs et missions de l’ADS, quelqu’un lança:

« Et pourquoi ne pas faire une vidéo à diffuser sur différents forums ou différentes réunions? »

Un autre répliqua:

« Quelqu’un a-t-il déjà tourné une vidéo? »

équipe de projet vidéo
Equipe de projet

Aucune main ne se leva. Un petit groupe se saisit pourtant de l’idée et, avec pour seule connaissance sur le sujet qu’une vidéo ne doit pas dépasser 6 minutes pour maintenir l’attention, un vague plan de travail est rapidement élaboré dès la fin du mois de juin : Isoler les principales missions de l’association, rédiger un premier script pour rythmer cette présentation, sélectionner quelques intervenants et surtout se trouver un réalisateur pour profiter d’un soutien technique car aucun de nous n’a effectivement de connaissances pratiques sur la réalisation d’une vidéo.
Wei Ying a immédiatement l’idée de contacter l’IUT de Sceaux, fidèle partenaire de l’ADS, pour solliciter la coopération technique des étudiants en communication.

Tout va alors assez vite….

En savoir plus…

Sophro-balade avec les résidentes du CHRS Auxilia : 21 mars 2021

Fêter le printemps, mobiliser tous ses sens pour profiter de la nature en éveil

Pour fêter le printemps, ce dimanche 21 mars, Catherine et Cathy, toutes deux sophrologues, avaient préparé une sophro-balade destinée aux résidentes du CHRS Auxilia avec l’objectif de se détendre avec la sophrologie et profiter au maximum de la balade et de la beauté en éveil. 6 résidentes étaient au rendez-vous, un enfant et un bébé en poussette, nous étions 2 membres d’ADS en plus de Catherine et Cathy.
Nous avons pris le temps de marcher dans les sentiers cachés du parc de Sceaux, en réalisant des exercices de sophrologie (respiration, exercices physiques et relaxation ) entre quelques pas de randonnée, pour savourer tous les bénéfices de ce moment de détente… et nous laisser surprendre par la nature en plein réveil…

Catherine et Cathy  nous ont invités à embrasser les arbres, écouter les bruits environnants (les oiseaux, le souffle du vent ..), et à observer les détails offerts par la nature (les fleurs, les écorces, les sillons creusés par les vers, les lianes tout au long des troncs …) .
Tout le monde a pu savourer ce moment de détente et de convivialité. Un moment bien sympathique qui a réveillé de beaux souvenirs des forêts des pays d’origine de certaines participantes, où à cette époque, les mangues, ananas, bananes envahissent les arbres … ou des serpents aussi parfois !  Et quel plaisir aussi de se retrouver après ces nombreuses séances de sophrologie par visio.

RDV a déjà été pris pour la prochaine séance en avril. Un grand merci à Catherine et Cathy pour cette initiative.

 

 

ADS et le CASP Pôle Asile signent une convention pour le HUDA Jardin du Monde : 22 février 2021

Accompagnement vers l’emploi

Dans le HUDA (Hébergement d’Urgence pour Demandeurs d’Asile) « Jardin du Monde » à Bourg-la-Reine vivent des femmes avec enfants, en attente de l’acceptation de leur demande d’asile en France. ADS intervient à la fin de leur parcours, quand leur statut de réfugiée acquis, elles sont autorisées à travailler et sont alors à la recherche d’un emploi. Nous y aidons des femmes admirables par leur courage et leur détermination. Nous sommes heureux d’avoir déjà permis à l’une d’entre elles d’accéder à son rêve et obtenir une formation de Technicienne Réseaux et Cybersécurité.

 

%d blogueurs aiment cette page :